Ces images-chocs de Greenpeace soulignent que les pailles aspirent la vie des océans.

Blogue / 31 juillet 2018

En suivant l’actualité, on constate que plusieurs grandes chaînes de restaurants se débarrassent des pailles de plastique de manière définitive. Les gens reconnaissent enfin que la paille utilisée pour savourer leur smoothie ne vaut pas les torts qu’elle cause aux créatures aquatiques. Mais tandis que certains commerces éliminent les pailles de plastique de leur établissement, ils sont bien plus nombreux à ne pas l’avoir fait encore.

Nous avons créé ces images graphiques avec Greenpeace pour inciter les petites et grandes entreprises à se questionner sur leur consommation de pailles.

 

Et les pailles de plastique constitue un premier pas dans une réflexion bien plus grande sur leur production de déchets en général.

« Les grandes et petites entreprises doivent revoir leur utilisation du plastique dans l’ensemble » dit Sarah King, directrice de la campagne océan et plastique chez Greenpeace Canada. « Les pailles sont un bon moyen d’entamer la discussion, mais tout plastique jetable, comme les verres, couvercles, contenants et emballages, contribue à alimenter la situation critique de pollution par le plastique. Nous avons besoin de voir des compagnies innover au-delà du plastique et de réduire réellement leur empreinte écologique dans nos communautés et sur notre planète. »

Greenpeace prend part au mouvement mondial Futur sans plastique en faisant campagne pour stopper la pollution plastique à la source. Pour découvrir comment agir par rapport à cette problématique, cliquez ici.

Depuis son lancement, la campagne a été mentionnée dans des publications partout dans le monde, comme en Hongrie, au Brésil et au Mexique.